Pivot sur 180 degrés

Il peut arriver qu’on ait besoin de faire pivoter d’un demi tour (sur 180 degrés) sa moto. Plus particulièrement, quand on gare sa moto dans un endroit restreint telle un hangar ou une cave et qu’il est impossible d’en sortir en marche arrière.

Comment est-ce possible ?

On place avant de béquiller, un morceau de contre-plaqué (plywood) 3/8 ou 1/2 pouce d’épaisseur, sous la béquille. Ainsi on ce servira de cette base de bois pour faire pivoter sa moto sur la béquille centrale en la tenant fermement le guidon et à l’arrière du porte bagage. Grâce à la planche de bois au sol, non seulement on évitera d’abîmer ce dernier, mais aussi la pression au sol en serra répartie et la moto pivotera plus facilement, avec moins d’efforts imposés à la béquille.

Pas besoin d’être musclé, voici la technique

Possiblement que vous serez la première fois, trempé de sueur sous l’effort et le stress de cette méthode qui semble un peu casse-cou au premier regard, mais malgré tout, relativement simple a exécuter, avec un peu de pratique.

On procède comme suit

  1. Béquille latérale plantée, bien au centre de l’aire de manœuvre.
  2. Empoigner le guidon gauche de la main gauche, et le support à bagages de la main droite.
  3. Pied droite, contre la béquille pour la barrer.
  4. Basculer le poids de votre corps vers l’arrière.
  5. Eureka! Gracieusement, la roue arrière lévite du sol et la moto se pose sur sa béquille.
  6. Le guidon bien braqué vers la droite.
  7. Quelques pas chassés vers la droite sur une trajectoire circulaire en tournant et accompagnant la bête, dans son mouvement.
  8. 180 degrés plus tard, on repose les roues, et y’a plus qu’à repartir.

Certains puristes vous diront qu’il est toutefois préférable de ne pas le faire trop souvent, car des contraintes pourraient être subits par la béquille latérale lors de cette technique. Que si cela devait souvent se reproduire, qu’il est indispensable de s’équiper d’une béquille centrale. Mais bon… une béquille, c’est solide et sa supporte le poids d’une moto, de son conducteur, de son passager et parfois même en plus, des bagages qui l’accompagne!

Bien évidemment, une moto ayant un plus gros gabarit sera certes plus difficile à manœuvrer qu’une plus petite cylindrée. Cependant, pour les grosses « Berta », l’usage d’un chariot de déplacement conçu à cet effet pourrait vous procurer une bien meilleure expérience.

Vous êtes maintenant prêt à repartir ! #HR2U 😉

Pourquoi stationner de reculons, le long du trottoir

En ville surtout, le matin on arrive et parfois un peu la tête dans les nuages. Malgré nôtre hâte de terminer la journée, on n’imagine pas qu’il faudra repartir le soir. On stationne la moto tranquille au beau milieu de nowhere. Grosse erreur! Car le soir, bien pressé de partir, on réalise qu’on va suer comme un fou pour se sortir de la merde dans lequel on s’est mis inattentivement…

Pourquoi ?

Car se garer de face, c’est-à-dire, roue vers l’avant et contre le trottoir, que ce soit de biais ou perpendiculairement, c’est l’erreur de tout débutants que nous faisons tous un certain nombre de fois. Oui c’est plus facile pour l’arriver, mais la conséquence c’est qu’il faut jouer des bras et des jambes pour sortir sa moto de cette foutu bordure… puisque les routes sont bombées, la roue vient alors s’appuyer contre le trottoir. Donc bien évidement, pour partir devant c’est impensable. Et pour reculer, il faut tirer sur ses poignées et pousser avec ses pieds comme un fou à cause de la pente. Pire encore, si la moto est lourde! Parfois même, on se doit de faire appel à un bon samaritain et là… c’est l’ego qui pourrait en prendre un coup!

La règle d’Or !

À son arriver, la solution c’est de toujours se reculer en plaçant sa roue arrière contre la bordure du trottoir.
Pour repartir… FACILE ! En 1 ère, gas, clutch et hop elle est parti !
En plus, question de visibilité et de sécurité c’est l’idéal.
Puis question d’attitude, ça parait bien…

Crédit photo ONELAND

De plus, de se garer perpendiculairement par rapport au trottoir, vous permettra de repartir soit vers la droite ou vers la gauche, sans difficulté. Par contre seule… sachez que votre bébé est à risque de se retrouver sur le coté et par terre à cause d’un automobiliste insouciant, ayant forcé un peu trop pour se garer. Pour cette raison qu’il est toutes à votre avantage de cibler l’espace parmi un peloton de motos déjà bien garé. C’est bien connu… regarde, mais touche pas! Si tu touches à ma moto, tu auras affaires à nous (pas juste à moi).

Voilà pourquoi… #HR2U 😉

Stationnement d’une motocyclette

Stationnement d’une motocyclette

Une motocyclette ou un cyclomoteur peut être stationné :

  • à au plus 30 cm de la bordure la plus rapprochée de la chaussée;
  • en oblique avec la bordure la plus rapprochée de la chaussée;
  • dans le même sens de circulation que la voie adjacente.

Dans une pente, la motocyclette ou le cyclomoteur doit être stationné de façon à ce que tout déplacement imprévu du véhicule se fasse vers la bordure et non vers le centre de la chaussée.