Pourquoi stationner de reculons, le long du trottoir

En ville surtout, le matin on arrive et parfois un peu la tête dans les nuages. Malgré nôtre hâte de terminer la journée, on n’imagine pas qu’il faudra repartir le soir. On stationne la moto tranquille au beau milieu de nowhere. Grosse erreur! Car le soir, bien pressé de partir, on réalise qu’on va suer comme un fou pour se sortir de la merde dans lequel on s’est mis inattentivement…

Pourquoi ?

Car se garer de face, c’est-à-dire, roue vers l’avant et contre le trottoir, que ce soit de biais ou perpendiculairement, c’est l’erreur de tout débutants que nous faisons tous un certain nombre de fois. Oui c’est plus facile pour l’arriver, mais la conséquence c’est qu’il faut jouer des bras et des jambes pour sortir sa moto de cette foutu bordure… puisque les routes sont bombées, la roue vient alors s’appuyer contre le trottoir. Donc bien évidement, pour partir devant c’est impensable. Et pour reculer, il faut tirer sur ses poignées et pousser avec ses pieds comme un fou à cause de la pente. Pire encore, si la moto est lourde! Parfois même, on se doit de faire appel à un bon samaritain et là… c’est l’ego qui pourrait en prendre un coup!

La règle d’Or !

À son arriver, la solution c’est de toujours se reculer en plaçant sa roue arrière contre la bordure du trottoir.
Pour repartir… FACILE ! En 1 ère, gas, clutch et hop elle est parti !
En plus, question de visibilité et de sécurité c’est l’idéal.
Puis question d’attitude, ça parait bien…

Crédit photo ONELAND

De plus, de se garer perpendiculairement par rapport au trottoir, vous permettra de repartir soit vers la droite ou vers la gauche, sans difficulté. Par contre seule… sachez que votre bébé est à risque de se retrouver sur le coté et par terre à cause d’un automobiliste insouciant, ayant forcé un peu trop pour se garer. Pour cette raison qu’il est toutes à votre avantage de cibler l’espace parmi un peloton de motos déjà bien garé. C’est bien connu… regarde, mais touche pas! Si tu touches à ma moto, tu auras affaires à nous (pas juste à moi).

Voilà pourquoi… #HR2U 😉