Pour bien commencer la saison, une mise au point printanière

Idéalement vous avez remisé et hiverné selon nos recommandations, puis entreposé votre moto dans un endroit sec et chauffé…

 

Vous avez trouvez vos clés? Bon, retirez la toile et si vous avez bouchez Les prises d’air et sorties des silencieux, retirez tout ça!

l’essence

Le réservoir bien plein, pour éviter la condensation et vous y avez mis un stabilisateur d’essence, un additif qui empêche la formation de gomme après environ 3 mois. L’essence, étant un hydrocarbure, contient de l’hydrogène qui s’évapore à la longue. Une vieille essence brûlera moins bien et c’est pourquoi le moteur de votre moto aura encore l’air en hibernation jusqu’au prochain plein.

L’indice d’octane, qui empêche l’auto-allumage (ou en bon français du « pinkage », vous savez, ces petits grelots que vous entendez dans le moteur quand celui-ci force), chute aussi avec le temps. C’est pourquoi un moteur pourrait avoir ce symptôme d’auto-allumage. Une essence de bonne qualité subira moins de détérioration.

Une essence très âgée, disons après 8 mois, deviendra rougeâtre, sentira le ranci, et attaquera les pièces et joints de caoutchouc de tout le système d’alimentation. C’est pourquoi on voit souvent des joints torique (« O ring ») et des pointeaux de carburateur en piteux état dans de vieux moteurs.

Si l’essence est vieille et contient de la gomme, le système d’alimentation, que ce soit par carburateur ou à injection, sera en partie ou en totalité bouché. Le moteur ne veut pas démarrer, ou très difficilement. Il répond mal aux commandes de l’accélérateur, il pétarade et/ou s’éteint. C’est le temps de tout nettoyer! Des recettes ou des produits miracles? Ça n’existe pas. Changez aussi le filtre à essence.

La batterie

Peut-être retirée de la moto, aussi entreposée au sec et au chaud sur un matériel sans contact comme l’est le béton, j’espère que vous l’avez chargé de temps en temps. Et comme indiqué, l’idéal est d’avoir un chargeur « intelligent », de le laisser constamment branché sur la batterie. Vérifiez les bornes pour de l’oxydation (du « vert de gris »). Si la batterie manque de puissance, une longue charge à faible ampérage lui redonnera sa vigueur de jeunesse… peut-être. Sinon, elle est bonne pour le recyclage. Plus la batterie est petite, plus elle est capricieuse et demande un soin constant.

Les pneus

Idéalement vous avez mis votre moto sur sa béquille et surélevé celle-ci un peu. Car ceci réduit le risque de déformation des pneus, si petit soit-il, mais ne vous en faites pas trop avec ce détail, vite fait ils reprendront forme en roulant! Par contre, assurez-vous de bien vérifiez la pression des pneus. Car la molécule d’air étant très petite, aura passer à travers le caoutchouc du pneu. C’est par ailleurs, la raisons pour laquelle la pression des pneus changent, avec la température ambiante.

La chaîne

Si votre moto a une une chaîne, huilez-la avec un vrai lubrifiant à chaîne. Ce lubrifiant est souvent mousseux et il pénètre plus facilement dans les rouleaux, ou lubrifie mieux les joints torique quand la chaîne en est pourvue. Le meilleur temps pour huilez votre chaîne est après une randonnée, quand celle-ci est chaude. Vérifiez sa tension. Une tension trop lâche use prématurément la chaîne et les pignons. Et tant qu’à lubrifier, occupez-vous de vos câbles d’accélérateur, d’embrayage et de frein.

Le lavage

Un bon lavage est de mise pour retirer la poussière et ce qui pourrait avoir été mis pour protéger votre bolide pendant l’hiver comme du WD-40 ou un protecteur au silicone. Attention, l’eau à trop haute pression pourrait passer à travers les joints de caoutchouc et former de la rouille dans les roulements, ou pénétrer les raccords électrique et causer des problèmes.

Et vous

Il ne vous reste qu’à démarrer la machine quelques temps avant de prendre la route, mais ATTENTION! Vos réflexes sont peut-être au ralenti! Pas besoin de rouler en malade dès la première sortie. Soyez vigilant, les automobilistes ont perdu l’habitude de voir les motos sur la route. Attention au sable sur l’asphalte, surtout sur les routes secondaire.

Pour le reste, que ce soit le changement d’huile, filtre à air… suivez la routine habituelle basé sur votre manuel.

À vous tous, une superbe saison et #HR2U 😉

Un avis sur “Pour bien commencer la saison, une mise au point printanière

Les commentaires sont fermés.