Pivot sur 180 degrés

Il peut arriver qu’on ait besoin de faire pivoter d’un demi tour (sur 180 degrés) sa moto. Plus particulièrement, quand on gare sa moto dans un endroit restreint telle un hangar ou une cave et qu’il est impossible d’en sortir en marche arrière.

Comment est-ce possible ?

On place avant de béquiller, un morceau de contre-plaqué (plywood) 3/8 ou 1/2 pouce d’épaisseur, sous la béquille. Ainsi on ce servira de cette base de bois pour faire pivoter sa moto sur la béquille centrale en la tenant fermement le guidon et à l’arrière du porte bagage. Grâce à la planche de bois au sol, non seulement on évitera d’abîmer ce dernier, mais aussi la pression au sol en serra répartie et la moto pivotera plus facilement, avec moins d’efforts imposés à la béquille.

Pas besoin d’être musclé, voici la technique

Possiblement que vous serez la première fois, trempé de sueur sous l’effort et le stress de cette méthode qui semble un peu casse-cou au premier regard, mais malgré tout, relativement simple a exécuter, avec un peu de pratique.

On procède comme suit

  1. Béquille latérale plantée, bien au centre de l’aire de manœuvre.
  2. Empoigner le guidon gauche de la main gauche, et le support à bagages de la main droite.
  3. Pied droite, contre la béquille pour la barrer.
  4. Basculer le poids de votre corps vers l’arrière.
  5. Eureka! Gracieusement, la roue arrière lévite du sol et la moto se pose sur sa béquille.
  6. Le guidon bien braqué vers la droite.
  7. Quelques pas chassés vers la droite sur une trajectoire circulaire en tournant et accompagnant la bête, dans son mouvement.
  8. 180 degrés plus tard, on repose les roues, et y’a plus qu’à repartir.

Certains puristes vous diront qu’il est toutefois préférable de ne pas le faire trop souvent, car des contraintes pourraient être subits par la béquille latérale lors de cette technique. Que si cela devait souvent se reproduire, qu’il est indispensable de s’équiper d’une béquille centrale. Mais bon… une béquille, c’est solide et sa supporte le poids d’une moto, de son conducteur, de son passager et parfois même en plus, des bagages qui l’accompagne!

Bien évidemment, une moto ayant un plus gros gabarit sera certes plus difficile à manœuvrer qu’une plus petite cylindrée. Cependant, pour les grosses « Berta », l’usage d’un chariot de déplacement conçu à cet effet pourrait vous procurer une bien meilleure expérience.

Vous êtes maintenant prêt à repartir ! #HR2U 😉