Passager à moto

Transport de passagers

Le transport d’un passager sur une motocyclette ou un cyclomoteur est autorisé si :

  • le véhicule est muni d’un siège fixe et permanent prévu à cet effet;
  • le véhicule est muni d’appui-pieds fixés de chaque côté;
  • le conducteur est âgé de 16 ans ou plus;

Obligations du passager

Le passager doit :

  • être assis en direction du guidon;
  • placer ses pieds sur les appui-pieds.

Dans une caisse adjacente à une motocyclette, le transport d’un enfant dont la taille est inférieure à 145 cm ou qui est âgé de moins de 9 ans est interdit.

Les différentes catégories de moto

TYPES DE MOTOS

Voici différentes caractéristiques, des avantages et des inconvénients de chaque type de moto dont vous devez tenir compte afin de choisir la moto qui…

TOURISME (TOURING)

Principalement axée sur le confort, tant pour le conducteur que le passager, et la commodité (bagages), la moto tourisme est principalement destinée aux déplacements sur de longues distances. Lourde, puissante et plus difficile à manier, elle peut s’avérer moins adaptée au contexte de la circulation urbaine.

En raison de son gabarit, de son poids et des habiletés requises pour la piloter à basse vitesse, elle s’adresse au motocycliste expérimenté.

ROUTIÈRE STANDARD (ROADSTER/NAKED BIKE)

La moto routière standard se situe entre les modèles « tourisme » et « sportive ». Elle est plus légère et maniable que les modèles de tourisme. Bien qu’elle soit puissante, elle demeure moins performante que la sportive, mais plus confortable. Elle convient davantage aux déplacements en milieu urbain. La routière standard impose une position de conduite facile à adopter, bien qu’elle ne soit pas très confortable sur de longues distances.

Elle s’adresse tant au motocycliste débutant qu’expérimenté. Toutefois, comme certains modèles peuvent être très puissants, il est important que la cylindrée et le rapport poids/puissance correspondent à l’expérience de conduite du motocycliste.

SPORTIVE

La moto sportive est maniable, puissante et principalement axée sur la performance. Elle est peu confortable pour les longs trajets du fait de la position de conduite qu’elle impose, qui amène le conducteur à faire reposer son poids principalement sur ses poignets.

La moto sportive s’adresse davantage au motocycliste expérimenté, voire chevronné, en raison de la puissance de son moteur et de ses accélérations ainsi que des habiletés requises pour la conduire à basse vitesse.

BOULEVARDIÈRE (CRUISER/CUSTOM)

En raison de la hauteur de la selle, de la position des repose-pieds et du guidon, la boulevardière impose parfois une position de conduite amenant le motocycliste à arquer le dos. Le poids de ce type de moto peut également la rendre plus difficile à manier. Bien que l’absence de carénage la rende moins confortable à haute vitesse, le moteur permet d’atteindre des vitesses permettant des déplacements interurbains, et ce, malgré qu’il ne soit généralement pas axé sur la performance. De plus, le transport de bagages est limité, comparativement à la moto tourisme.

La boulevardière peut s’adresser tant au motocycliste débutant qu’expérimenté. Toutefois, il est important que la position de conduite imposée par la configuration de ce type de moto et son poids correspondent à l’expérience de conduite du motocycliste.

DOUBLE USAGE

Cette moto tout-terrain est homologuée pour une utilisation sur la route. Souvent de petite cylindrée, elle est polyvalente grâce à sa légèreté. Elle est résistante puisqu’elle est conçue pour une conduite en terrain accidenté. N’étant pas axée sur le confort, elle est toutefois moins adaptée aux longs trajets.

Très maniable, la moto double usage s’adresse tant au motocycliste débutant qu’expérimenté. Par contre, il faut s’assurer que la moto convient à la taille du motocycliste et qu’il lui sera possible d’avoir un bon équilibre à l’arrêt (surtout s’il transporte un passager de façon régulière).

Moto modifié ou artisanale

MOTO MODIFIÉE ET MOTO ARTISANALE

Quand on modifie ou fabrique une moto, il faut respecter des exigences techniques particulières pour pouvoir circuler sur les chemins publics.

CE QU’IL FAUT SAVOIR

UNE MOTOCYCLETTE MODIFIÉE, C’EST…

Un véhicule de série dont au moins une des pièces maîtresses a été modifiée ou remplacée par une pièce non conforme aux spécifications du manufacturier pour le modèle en question.

UNE MOTOCYCLETTE DE FABRICATION ARTISANALE, C’EST…

Un véhicule assemblé par un particulier, à partir d’un cadre manufacturé à cette fin ou de fabrication artisanale, avec des pièces conçues pour l’usage auquel elles sont destinées.

DES EXIGENCES TECHNIQUES À RESPECTER

Pour assurer le maximum de sécurité aux usagers de la route, tout véhicule modifié ou de fabrication artisanale doit – avant son utilisation – être soumis à une vérification mécanique conformément au Règlement sur les normes de sécurité des véhicules routiers

POUR MODIFIER UNE MOTO OU CONSTRUIRE UNE MOTO ARTISANALE

Si vous voulez modifier un modèle de série ou construire de toutes pièces une motocyclette destinée à circuler sur les chemins publics, nous vous recommandons fortement de consulter ces guides techniques :

IMMATRICULATION D’UNE MOTO ARTISANALE OU MODIFIÉE

Avant de pouvoir faire immatriculer un véhicule artisanal, modifié ou reconstruit, il faut s’assurer qu’il a le droit de circuler sur les routes du Québec.

POUR VOIR EN DÉTAIL LES EXIGENCES ET ÉTAPES À SUIVRE

Consultez la section sur l’immatriculation d’un véhicule artisanal, modifié ou reconstruit. du site de la SAAQ.

Excès de vitesse

On parle d’un grand excès de vitesse…

quand on dépasse la limite permise de :

  • 40 km/h ou plus dans une zone où la limite est de 60 km/h ou moins
  • 50 km/h ou plus dans une zone où la limite est de plus de 60 km/h à 90 km/h
  • 60 km/h ou plus dans une zone où la limite est de 100 km/h ou plus

Excès de vitesse sur les chantiers routiers…

Un excès de vitesse dans une zone de travaux routiers et l’amende est doublée, cela afin d’assurer une plus grande sécurité des travailleurs et des autres usagers de la route. Mieux vaut respecter la signalisation et ralentir avant d’entrer dans la zone de chantier…

Transport des enfants dans la caisse adjacente (Sidecar)

Transport d’enfants, véhicule à basse vitesse et caisse adjacente ou « sidecar »

Un enfant nécessitant l’utilisation d’un siège d’appoint ou d’un ensemble de retenue ne peut pas prendre place dans un véhicule à basse vitesse ou dans la caisse adjacente d’une motocyclette.

Dans une caisse adjacente à une motocyclette, le transport d’un enfant dont la taille est inférieure à 145 cm ou qui est âgé de moins de 9 ans est interdit.

Motos électriques

Motocyclette électrique Permettre l’accès aux autoroutes aux motocyclettes électriques qui sont conçues pour y circuler, en introduisant la notion de kilowatts pour en déterminer la puissance.

Dans le nouveau CSR il est maintenant permis aux motos électrique de puissance suffisante d’accéder aux autoroutes et routes à accès limitées. La puissance du moteur électrique doit être d’au moins 11kw.

Stationnement d’une motocyclette

Stationnement d’une motocyclette

Une motocyclette ou un cyclomoteur peut être stationné :

  • à au plus 30 cm de la bordure la plus rapprochée de la chaussée;
  • en oblique avec la bordure la plus rapprochée de la chaussée;
  • dans le même sens de circulation que la voie adjacente.

Dans une pente, la motocyclette ou le cyclomoteur doit être stationné de façon à ce que tout déplacement imprévu du véhicule se fasse vers la bordure et non vers le centre de la chaussée.

Sonomètre

Sonomètre Le bruit des silencieux des motocyclettes et des cyclomoteurs peut être contrôlé par sonomètre.

BRUIT DES MOTOS

Le bruit trop élevé du système d’échappement de certaines motos peut être une source de distraction pour les usagers de la route et peut nuire à la quiétude des résidents. Une moto trop bruyante fait aussi courir à son propriétaire le risque de recevoir une amende.

CE QUE DIT LA LOI

SELON LE CODE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE

L’article 258 du Code de la sécurité routière comporte des dispositions pour limiter le bruit émis par les systèmes d’échappement des véhicules.

SELON LE RÈGLEMENT SUR LES NORMES DE SÉCURITÉ DES VÉHICULES ROUTIERS

L’article 130 du Règlement sur les normes de sécurité des véhicules routiers précise qu’aucun élément du système ne doit avoir été modifié pour augmenter le niveau sonore par rapport au système installé par le fabricant.

EN CAS D’INFRACTION

Le propriétaire d’une moto dont le système d’échappement est non conforme est passible d’une amende de 200 $ à 300 $.

MÉTHODE DE MESURE PAR SONOMÈTRE

Comment sont mesurés les décibels?
Les décibels sont mesurés avec un sonomètre placé à 50 cm du silencieux, à sa hauteur et dans un angle de 45 degrés.

Le policier demande au conducteur de tenir la moto et d’actionner les gaz, tandis que le sonomètre prend la mesure. Dans le cas d’une moto à transmission manuelle, celle-ci doit être au point mort lors de la mesure.

NIVEAUX DE DÉCIBELS PERMIS PAR LA LOI

  • Lorsque la vitesse de rotation du moteur est constante ou variable :
    • 100 décibels pour une moto
    • 90 décibels pour un cyclomoteur
  • Lorsque la vitesse de rotation du moteur est au ralenti :
    • 92 décibels pour une moto
    • 82 décibels pour un cyclomoteur

REFUSER DE SOUMETTRE SA MOTO AU TEST DU SONOMÈTRE

Durant le projet pilote, lorsqu’un conducteur refusait la mesure du niveau sonore de sa moto ou de son cyclomoteur, il était passible d’une amende de 200 $ à 300 $.

 

Casque et protection visuelle

Motocyclette et cyclomoteur — Protection visuelle et casque protecteur Le port d’une protection visuelle personnelle est obligatoire pour le conducteur d’une motocyclette ou d’un cyclomoteur dans les zones où la limite est de plus de 50 km/h.

L’amende pour le non-port de la protection visuelle est de 80 $ à 100 $. Le passager n’est pas touché par cette obligation.

La fourchette d’amendes pour le non-port du casque protecteur sera dorénavant de 200 $ à 300 $.

LE CASQUE : OBLIGATOIRE ET CONFORME AUX NORMES

En vertu du Règlement sur les casques protecteurs, toute personne qui circule sur une motocyclette doit obligatoirement porter un casque protecteur conforme à l’une des normes de fabrication suivantes :

  • DOT FMVSS 218 (Département des Transports des États-Unis)
  • Snell Memorial Foundation
  • ECE Regulation 22 (Commission économique des Nations Unies pour l’Europe)
  • CAN-3-D230 (Association canadienne de normalisation)
  • Specifications for Protective Headgear for Vehicular User Z90.1 (American National Standards Institute)
  • British Standards Institute

LA PROTECTION VISUELLE : OBLIGATOIRE

Le port d’une protection visuelle est obligatoire pour le conducteur. Si le casque n’est pas muni d’une visière, le conducteur doit porter des lunettes protectrices. Cette obligation s’applique lorsqu’il circule dans une zone où la limite de vitesse est supérieure à 50 km/h.

Pour être sécuritaires, la visière ou les lunettes protectrices doivent être :

  • à l’épreuve de l’éclatement
  • conçues de façon à ne pas limiter votre champ de vision
  • propres et entretenues régulièrement
  • modelées pour bien s’adapter au casque ou, dans le cas des lunettes, au contour des yeux

Le port d’une protection visuelle pour le passager est fortement recommandé, bien qu’il ne soit pas obligatoire.